Bandeau Xylak
Bandeau NAUVAT
Bandeau arc-en-ciel
    Brimborions
     xylakaviens
fbbb aaag
xylak.net


Oyiwen ed tanemert_______Page mise à jour le 11 mars 2018 vers 21h10 TUC    

La page  Fin de soirée mondaine à Mansion House  a été déplacée à cette adresse.  [⇒]

 

Baptême tragique à Chester


  Ophélie   Ophélia 


tableau de
John Everett Millais


Reproduit sur Wikipédia 

Traduction d'un extrait de History of the Church  (vol. 6, à la date du 2 janvier 1844), rendant compte d'un accident survenu à Chester (en Grande-Bretagne) à la fin de l'année 1843, et en relatant les conséquences.

NB- contrairement à l'habitude, ce texte n'est pas accompagné de notes.

Jonathan Pugmire père et Thomas Cartwright ont été acquittés par le juge Whitehead, en Angleterre. […] Il était évident que les prêtres anglicans étaient à la base de la machination, et qu'ils ont été cruellement dépités par son issue. J'insère la relation du malheureux accident fournie par Jonathan Pugmire fils :

 

Noyade de Cartwright - Accident à un baptême en Angleterre.

 

Thomas Cartwright a été baptisé le 6 Novembre 1843, sans que sa femme le sache, par l'Aîné Jonathan Pugmire, père ; mais elle avait trouvé suspect qu'il soit allé à l'eau, et elle s'est rendue à la maison de Pugmire le soir même ; elle a demandé où était Tom (autrement dit son mari). Mme Pugmire a répondu qu'elle ne le savait pas.

Après cela, Mme Cartwright est sortie et les a rencontrés alors qu'ils revenaient des eaux du baptême ; elle s'est mise à crier : « Maudit sois-tu ! je vais te faire plonger ! » et, pour montrer sa détermination à se venger sur la famille Pugmire, elle a employé une grande variété de termes d'un langage grossier.

Certains des voisins (qui n'appartenaient pas à l'Église) lui ont conseillé de ne pas trop en dire contre les Saints des Derniers Jours, parce qu'elle pouvait encore être convaincue de la vérité de leurs doctrines et être elle-même baptisée. Elle a répondu : « Je place en Dieu l'espoir que, si jamais je suis une telle imbécile, je me noierai en essayant ! »

Peu de temps après, entraînée par son mari qui lui parlait des vérités de l'Évangile, elle a accepté d'aller chez les Pugmire entendre par elle-même.

Après avoir assisté à quelques réunions, elle a dit à son mari qu'elle avait fait un rêve, dans lequel elle avait vu que c'était une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant, et elle a demandé à être baptisée.

Mme Pugmire a parlé avec elle, lui rappelant ses propos violents. Elle a tout reconnu et dit : « Je suis absolument désolée ; comme ma conduite est connue de tout le voisinage, je ne veux pas que mon baptême soit public, mais qu'il ait lieu en privé ; et je ne veux pas d'autre femme pour m'accompagner dans l'eau que vous. »

Dans la nuit de son baptême (le 23 novembre 1843), elle a été conduite dans l'eau par son mari et Frère Pugmire, assistés par Mme Pugmire et James Moore. Auparavant, Frère Pugmire avait baptisé huit ou dix personnes au même endroit.

En arrivant à l'eau, ils ont vu que le cours d'eau avait débordé sur ses rives, par suite d'une forte pluie qui était tombée ce jour-là. L'Aîné Pugmire a examiné les rives, et a conclu qu'il pouvait exécuter l'ordonnance sans aller dans le lit habituel de la rivière.

Ainsi fut fait ; mais en relevant Mme Cartwright, et comme ils allaient sortir, ils ont tous les deux été submergés.

On a découvert par la suite que l'eau avait sapé la rive et que celle-ci avait cédé sous leurs pieds. Entre-temps, Thomas Cartwright a sauté dans le cours d'eau et a agrippé la robe de sa femme ; mais l'eau a emporté la malheureuse, ne laissant que le vêtement dans sa main.

James Moore a attrapé la chevelure de l'aîné Pugmire, Mme Pugmire tenant la main de Moore, c'est ainsi qu'ils l'ont sorti de là.

Moore a alors couru au village pour donner l'alarme. À son retour, il a trouvé Cartwright à une centaine de mètres de l'endroit où il était tombé, avec juste la tête hors de l'eau, se cramponnant à la souche d'un arbre. Il a dit qu'il ne pourrait pas rester dans cette situation une minute de plus.

George Knowlen a nagé dans le courant et l'a sorti ; mais sa femme n'a pas été retrouvée avant le lendemain, quand on l'a retrouvée à environ deux cents mètres du lieu où l'accident s'était produit, debout sur ses pieds, avec la tête hors de l'eau, le courant étant descendu d'une cinquantaine de centimètres.

Quand Pugmire est arrivé chez lui, un prêtre anglican l'a arrêté et arraché à sa famille le soir même, et placé en détention sous la garde d'un agent de police jusqu'à ce que le coroner ait pu mener son enquête sur le corps de la victime.

Après qu'elle a été enterrée, Cartwright a été arrêté, et les deux ont été envoyés à la prison de Chester, dans l'attente de leur procès devant un jury d'assises. Ils sont restés enfermés six semaines et trois jours avant que leur procès n'ait lieu.

Le juge Whitehead a fait remarquer au jury que le baptême était une obligation de notre religion, et que c'était un simple accident qui s'était produit. Il a conseillé aux jurés d'être très prudents dans l'examen du cas dont ils avaient à s'occuper, que c'était une ordonnance instituée par Dieu (à cet instant-là, le Seigneur a parlé par la voix du tonnerre, qui a secoué la salle du tribunal), et a conseillé aux accusés d'être très prudents à l'avenir quand il s'agira de choisir un endroit approprié à l'exécution de ce rite. Ils ont ensuite été libérés.

Au cours de leur emprisonnement, Pugmire avait eu une vision, l'informant qu'ils seraient libérés ; et il a dit à Cartwright de garder bon espoir, car ils seraient certainement  acquittés.


Plan du site & Mentions légales_._Site éclos sur Skyrock, développé avec Axiatel et mûri sur Strato.com_._© 2015-2018 - XylonAkau