Bandeau Xylak
Bandeau NAUVAT
Bandeau arc-en-ciel
    Brimborions
     xylakaviens
fbbb aaag
xylak.net


Oyiwen ed tanemert_______Page mise à jour le 11 mars 2018 vers 23h40 TUC    

Fin de soirée mondaine à Mansion House


  

En 1842, Joseph Smith se trouva à l'étroit dans la maison (appelée par la suite Old House ) qu'il occupait avec sa famille et ses invités, au sud-ouest du carrefour entre Main Street et Water Street. Il fit donc construire, dans l'angle opposé du même carrefour, Mansion House, une « Résidence » plus vaste (une vingtaine de pièces sur deux niveaux), dans laquelle il emménagea fin août 1843. Mais, comme l'entretien des lieux coûtait cher, il garda six pièces pour lui et sa famille, et transforma le reste en hôtel.

Le 3 octobre 1843, les époux Smith donnèrent une réception pour l'inauguration officielle de la Résidence (Joseph Smith était aussi maire de la ville).

 Mansion-1

Le texte traduit ci-dessous relate la fin de cette soirée de festivités. Il existe sous deux formes, présentant quelques différences ponctuelles :

  • l'article paru dans le Nauvoo Neighbor  du 4 octobre 1843 ; on peut en télécharger une photocopie en se rendant à cette adresse  [⇒] ; mais, par endroits, l'état de la copie est mauvais, voire très mauvais ;
  • une transcription dans History of the Church, vol. 6, à la date du 3 octobre 1843. C'est cette version qui est traduite ci-dessous, les différences avec le journal étant indiquées dans des notes commençant par NN   (Nauvoo Neighbor ).

Réjouissances et dîner à la Résidence de Nauvoo. (1)

Le Général Joseph Smith (2), propriétaire de cette maison, a offert une fête fastueuse pour un moment de réjouissances ; et, après que tous ont eu leur part de la magnificence d'une table bien garnie, la nappe a été enlevée, et un comité a été nommé pour préparer les projets des résolutions appropriées à l'événement. Ils ont suspendu la séance pour quelques minutes et sont revenus, (3) Robert D. Foster (4) ayant été nommé président.

L'objet de la réunion a été ensuite brièvement exposé par le président ; après quoi une hymne a été chantée, et une prière dite par l'Aîné Taylor (5). Le président s'est alors levé et a fait quelques remarques appropriées à l'occasion, à propos de l'essor et des progrès de la cité, des divers lieux par lesquels les saints (6) avaient dû passer, des persécutions et des injures que le Prophète avait dû subir, etc., etc. Après quoi, il a lu les résolutions et proposé les toasts qui suivent, qui ont été adoptés à l'unanimité :

1ère résolution : Qu'un vote de remerciements soit présenté au général Joseph Smith et à madame, par l'intermédiaire du Nauvoo Neighbor, pour avoir offert ce très généreux festin, et reçu plus d'une centaine de couples dans leur Résidence.
2ème résolution : Le Général Joseph Smith (qu'on voie en lui un Prophète à la tête de l'Église, un général à la tête de la Légion, un maire à la tête du conseil municipal, ou un maître de maison à la tête de sa table), s'il a des pairs, n'a pas de supérieur (7)
3ème résolution : Nauvoo, le grand centre commercial de l'ouest, le centre de tous les centres, une ville dont la croissance a trois ans, une population de 15 000 âmes (8) rassemblées des quatre coins du monde, réunissant l'intelligence de toutes les nations, avec l'industrie, la sobriété, l'économie, la vertu, et l'amour fraternel, inégalée en aucun âge dans le monde – un foyer digne des saints.
4ème résolution : La Légion de Nauvoo, un groupe parfaitement discipliné et fidèle de soldats invincibles, prêts à tout moment à défendre leur pays avec cette devise : « Vive la République » (9).
5ème résolution : La Charte de Nauvoo, telle les lois des Mèdes et des Perses, un décret immuable pris par une équipe patriote de sages législateurs pour la protection de l'innocent (10).
6ème résolution : Thomas Ford, gouverneur de l'Illinois (11), courageux et fidèle dans l'accomplissement de toutes ses tâches officielles. – Longue vie à lui, et que les bénédictions accompagnent son administration. (12)

Le colonel Francis M. Higbee a ensuite été appelé à la tribune, qui s'est adressé à l'assistance d'une manière pleine de vie et en harmonie avec la journée. Le Professeur Orson Spencer a ensuite été appelé, qui s'est levé, et de la façon simple et éloquente dont il est coutumier, a enchanté l'assistance pendant près d'une demi-heure. (13)

Le suivant à être appelé fut l'Aîné John Taylor, qui était seul capable de nous hisser au pinacle de la liesse. Son allocution a été du plus haut intérêt, combinant, comme un Laocoon  (14), un volume dans chaque geste.  (15)

Le général Smith se leva alors, et, de façon très émouvante et appropriée, présenta ses remerciements à l'assistance pour les éloges et les honneurs qui lui avaient été décernés. Il rappela les nombreuses épreuves qu'il avait traversées, les persécutions dont il avait souffert, et l'amour qu'il avait pour les Frères et les citoyens de Nauvoo. Et, pour les perspectives agréables qui l'entouraient, il remercia le grand Dispensateur de tout bien. Il dit qu'il pensait que son cas était similaire à celui du vieux Job – que, quand il aurait souffert et bu la lie de l'affliction, le Seigneur se souviendrait de lui dans sa miséricorde, et qu'Il était près de lui accorder l'abondance de Ses bénédictions.

Quand il eut terminé, Mme Emma Smith (16) adressa ses remerciements, à travers le président, à l'assistance rassemblée ; ensuite, une motion fut présentée et adoptée pour mettre un terme à la réunion ; sur quoi l'assistance fut appelée à se lever. Bénédiction par John Taylor, et la fête se retira dans la satisfaction la plus parfaite et la bonne humeur, comme on en a toujours été témoin en de telles occasions.

ROBERT D. Foster, Président.


  ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ Notes ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
(1)  NN     le titre de l'article est précédé de la mention [COMMUNICATED] (Communiqué ).
(2)   voir plus bas dans le texte les 2ème et 4ème résolutions.
(3)  NN     avant Robert D. Foster, on peut voir quelques lettres qui ont été barrées (peut-être Col ).
(4)   On n'est jamais si bien servi que par soi-même, puisque ce président  est l'auteur de l'article ; Foster (médecin de profession) était aussi Chrirugien général de la Légion de Nauvoo et juge de paix ; ce qui ne l'empêchera pas, quelques mois plus tard, de s'opposer de plus en plus violemment à Joseph Smith, avant d'être excommunié en avril 1844.
(5)  John Taylor (que l'on retrouvera plus bas) était l'un des dirigeants de l'Église, proche de Joseph Smith ; il sera avec lui et Hyrum dans la prison de Carthage où les deux frères ont perdu la vie, et succédera à Brigham Young comme troisième Prophète-Président en 1880.
(6)   Pour les Mormons, l'humanité se divise en saints  (eux-mêmes) et gentils  (les autres).
(7)  NN     il a peu de pairs et aucun supérieur.
(8)  NN     le chiffre de la population est indiqué en toutes lettres : xxxx thousand souls, mais xxxx  a été barré ; il semble que l'on doive lire eighteen  (dix-huit).
(9)   En français dans le texte.
(10)  NN     C'est à coup sûr l'une des différences les plus notables entre les deux versions, et on comprend que le rédacteur de HoC  ait jugé prudent de modifier le texte original… En effet, dans le Nauvoo Neighbor, le paragraphe se termine par « for the protection of the saints » (remplacé par « for the protection of the innocent »). C'était proclamer que la Charte municipale (qui avait été votée par les Représentants de l'Illinois après d'âpres discussions) était au service de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours plutôt qu'à celui de la cité et du bien commun.
(11)   Après une période de vives tensions entre les Mormons et le précédent gouverneur Carlin, l'arrivée, en 1842, de Thomas Ford avait vu leurs relations s'améliorer. Mais les griefs réapparaîtront vite, de part et d'autre.
(12)  NN     ce paragraphe est illisible, pour des raisons accidentelles.
(13)  NN     ce paragraphe et le suivant sont difficilement lisibles.
(14)   L'allusion à Laocoon (si c'est bien de lui qu'il s'agit) n'est pas claire.
(15)  NN     jesture, au lieu de gesture.
(16)   Emma Hale Smith habitera la Résidence jusqu'en 1871.

Plan du site & Mentions légales_._Site éclos sur Skyrock, développé avec Axiatel et mûri sur Strato.com_._© 2015-2018 - XylonAkau